1 av. d'Eprémesnil - 78400 Chatou

Les spécialités au Baccalauréat

Choix des spécialités

Dans le cadre de la préparation au bac, le lycée Perceval propose la plupart des spécialités. Comme dans tout lycée, les élèves choisissent en 11e classe (première) 3 spécialités. L’une sera évaluée en fin de 11e, les deux autres en fin de 12e.

La spécialité « abandonnée » en fin de 11e (première) comptera pour un coefficient 8. Les deux autres spécialités ne seront évaluées qu’en fin de 12e (terminale) et compteront pour un coefficient 16.

  • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
  • Humanités, littérature et philosophie
  • Langues, littératures et cultures étrangères
  • Mathématiques
  • Physique-chimie
  • Sciences de la vie et de la Terre
  • Sciences économiques et sociales
  • Arts Plastiques
  • Théâtre
  •  

La pédagogie Waldorf laissant une très large place à l’art et aux travaux manuels, le lycée propose également la spécialité art : Arts Plastiques, la spécialité art : Théâtre, ainsi que l’option théâtre.

L’originalité de la proposition du lycée Perceval est de permettre également aux élèves de se lier profondément à leurs spécialités, en combinant le choix de leur chef-d’œuvre à celui de leurs spécialités de 12e (terminale).

Le chef-d'œuvre en 12e classe :
un projet idéal pour se préparer au grand oral

L’expression désigne littéralement « tête d’œuvre », à savoir ce qui est à placer en tête des ouvrages personnels réalisés par l’élève au cours de sa scolarité.

Une des spécificités de la pédagogie Waldorf est de créer les conditions pour que chaque élève devienne pleinement acteur de ses apprentissages et de son orientation. En 12e classe (terminale), il s’agit en outre de trouver sa boussole, son centre de gravité, son orientation. C’est sur ce sujet que les élèves passeront leur « grand oral » au Bac. En quoi consiste-t-il ?

Construire librement et de façon créative son orientation

En fin de 11e classe (1ère de lycée), les pédagogues proposent aux élèves de sélectionner un projet à réaliser qui leur tient fortement à cœur. Les exemples vont de l’écriture et la mise en scène d’une pièce de théâtre, à la réalisation d’un film documentaire portant sur les témoignages de rescapés de la 2e guerre mondiale, en passant par l’écriture d’un essai philosophique sur la pratique de l’apnée, d’une BD ou la réalisation d’un Yearbook.

Autant la mise en scène et le jeu d’une pièce de théâtre en classe de Première est une manière d’apprendre à conduire un projet collectif et à le mener à son terme en jouant ses rôles dans un ensemble, autant le “chef-d’œuvre” favorise cet apprentissage, cette fois-ci à titre individuel. 

S'engager dans un projet personnel
pour s'assumer et être fier de soi

A partir du moment où l’élève a réalisé la sélection du thème et du propos de son projet, tout son chemin va consister pour lui à tirer les conséquences de sa décision, à l’assumer. Être conséquent avec ce qui est important pour lui dans la vie et pour sa vie. A travers cet engagement – dont il dit souvent qu’il ne peut pas ne pas le poursuivre malgré les obstacles et les doutes -, il entre en apprentissage, parrainé par un enseignant. Il va ainsi intégrer les techniques et, plus largement, les compétences associées à l’objet de son travail, apprendre à s’ouvrir au monde, aux autres, à demander aide et conseil au-delà de l’établissement, à gérer son temps… et, par dessus tout, il va apprendre à apprendre, c’est-à-dire sous quelles conditions il peut monter en compétence et produire le meilleur de lui-même.

Les chefs d’œuvre sont ensuite présentés, en « grand oral » par les élèves devant leurs parents et les pédagogues, puis devant un public plus large lors des portes ouvertes de l’école, les préparant ainsi intensivement à passer l’épreuve du grand oral du Bac.

 

Quelques exemples de chef-d’œuvres réalisés par les élèves :

  • Réalisation d’un karting à moteur bas carbone.
  • Écriture ; mise en scène et jeu d’une pièce de théâtre.
  • Réalisation d’une fresque sur le climat (jeu de rôle impliquant en vue de sensibiliser au dérèglement climatique).
  • Écriture d’un court roman.
  • …